vétonat

24 novembre : une histoire de Minou

            C'est l'histoire de Mr et Mme B. qui ont un chat nommé Minou. Minou est un petit chat gris tigré, comme beaucoup d'autres chats. Minou aime à aller se ballader dehors, mais c'est bizarre, depuis le début du mois de novembre et de ses tempêtes, celui-ci préfère rester à l'intérieur à se laisser chauffer par le poêle...

 

            Mardi dernier, Mme B., qui a décidé de partir faire ses courses, sort sa voiture vers le milieu de matinée. Là elle apercoit une forme sur le bas-coté de la route. C'est un chat gris tigré, qui ressemblerait bien à Minou. Non, c'est pas possible, pas Minou ! Mme B. appelle son mari qui jardinait non loin de là. Il accourt et voit la bête. Il confirme, c'est bien Minou et le pauvre est déjà mort depuis un moment. Il est tout raide et déjà bien froid.

 

             Mr B. emmène le chat dans le jardin tandis que Mme B. cherche une boite qui pourrait faire office de cerceuil. Mr B. creuse un trou, large et profond. Bientôt la boite qui renferme Minou vient rejoindre le petit cimetière animalier que Mr et Mme B. ont complété au fil des années. C'est une cérémonie émouvante et touchante qui accompagne la mise en terre de Minou. Mr et Mme B. viennent à se remémorer toutes les bonnes choses qu'ils ont vécu avec leur chat.

 

             Il est midi et Mme B. n'a plus le coeur à aller faire ses courses. Elle va à la cuisine pour préparer le repas, l'âme en peine. Et là, mais qui voit elle sur la chaise à dormir à coté du poêle ? Minou !!! Mais oui, c'est lui, et bien vivant ! Elle n'en revient pas. Elle appelle son mari. Là Minou sent bien que quelque chose de pas habituel se trame. Il se lève, prêt à fuir, mais Mme B. l'attrape et le sert fort contre son coeur. Mr B. arrive : "Regarde, c'est Minou, il est là, bien vivant, c'est un miracle !" Mr B. est fou de joie et intrigué quand même... "Mais, mais, qui est ce chat qu'on vient d'enterrer dans le jardin alors ?"

 

             Mr G. est le voisin de Mr et Mme B. C'est un paysan à la retraite qui, comme beaucoup comme lui à la campagne, nourrit des chats qu'il n'entretient pas trop. Non stérilisés, ils pullulent, naissent et meurent, sans soins, au bon vouloir de dame nature. Il est bien possible que Mr G. ai nourrit un petit chat gris tigré. Et il ne se sera sans doute pas rendu compte que celui-ci ne répondait plus à l'appel pour partager la gamelle commune. Et Mr G. sera loin d'imaginer que le même chat est enterré pas loin, chez ses voisins. Parce que Mr et Mme B., trop honteux, n'ont pas osé lui avouer leur aventure...

 

               La belle conclusion de cette histoire, c'est qu'il en aura eu un bel enterrement le chat du voisin ! Un enterrement digne d'un chat qui a été aimé et choyé toute sa vie...

 

 

<<<   >>>



24/11/2008
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres