vétonat

18 aout 2008 : voici l'histoire de Mycose

                Puisque j'ai enfin pu faire une photo, je vais vous raconter l'histoire de Mycose, petite chatte qui s'est imposée à moi l'année dernière.

 

             Voilà l'histoire: je suis partie courir dans la campagne avec Fifille et, loin de tout habitation, Fifille vient à prendre une posture d'arret (oui, oui, c'est bien un retriever...) devant une chose dans le fossé. Je m'arrête, c'est un chat. Encore ! Elle m'a déjà fait le coup il y a 3 mois avec un chaton cachectique mais joli malgré tout, que j'ai retapé et replacé assez facilement. Le problème c'est que le chat, là, il a l'air vraiment mal en point, est tout deshydraté, sale, hirsute et n'a même plus la force de se lever. Bon, Ok, je ne vais quand même pas le laisser mourir en plein soleil comme ça, je reviens avec la voiture prendre le chat (non, je n'ai pas couru avec dans les bras, faut pas pousser quand même...) , et l'emmène au cabinet. Je me dis qu'au pire, je vais au moins abréger ses souffrances... Mais que neni, je tente la gamelle de croquettes, elle se jette dessus ! Pas d'eutha en perspective donc...

 

            Mais alors que vais-je faire de ce chat ? Lui trouver une maison ? Récapitulons :

- déjà, c'est une femelle, et à tous les coups n'elle est pas stérilisée

- elle a un vilain pelage épais pas du tout agréable à caresser et plein de cambouis.

- Ses oreilles sont toutes mitées, rouges, avec des croutes sur les bords et de la gale dedant

- ses yeux sont inflamés avec des saletés gluantes qui coulent en permanence

- elle traine la patte arrière droite sur le sol sans propriocetion, ce qui signifie qu'elle a plus ou moins perdu l'usage de sa patte

- on lui sent tous les os

- et enfin, quand elle ouvre la bouche, c'est pour sortir un miaulement que l'on rapprocherait plus d'un genre de croassement informe.

       

          Voilà. Alors qu'est ce que je fais avec ce chat ? Par chance je trouve un monsieur qui vient de perdre un matou tout aussi moche et qui entretenait un lien privilégié avec. Il serait prêt à prendre la minette mais doit réfléchir un peu. En attendant je prends la minette dans mon jardin et elle se plait à vivre derrière mon volet. Bon, tant qu'elle ne rentre pas, au moins elle ne gène pas trop... Pas de chance, 15 jours plus tard, le monsieur me rappelle, il a changé d'avis, il ne se sent pas prêt. Zut, zut et rezut, me voilà coincée avec la chatte. Mon homme lui trouve très vite un nom qui lui va bien: "Mycose". C'est assez drôle, et en effet, ça lui va assez bien.

 

 

         Bien sur, il n'a pas fallu longtemps pour que Mycose monte sur le tas de palettes du voisin et appelle tous les matous du quartier avec sa belle voix (la pauvre, aucun n'est venu...). En attendant, je me dépêche de l'attraper pour la stériliser. Bien sur, comme cette chatte n'a rien de normal, elle a un énorme adénome sur l'ovaire droit qui a pris la taille d'un oeuf de caille... Mais ce n'est pas bien grave, au moins je ne l'ai pas cherché longtemps. Avec France, on en profite pour lui faire un nettoyage en profondeur, oreilles, yeux, pelage, tout y passe. Depuis, Mycose vit toujours dans mon jardin. Elle a quitté son volet pour venir parasiter la niche de Fifille qui a fini par se résigner et accepter de servir de bouillote à la chatte. Chose curieuse, elle a retrouvé toute la sensibilité et la motricité de sa patte, ce qui fait qu'elle peut sauter aisément sur la fenêtre maintenant.

 

             Reste que Mycose n'a toujours pas de belles oreilles. C'est parce que c'est un chat blanc, elle a une sensibilité particulière au soleil qui lui provoque inflamation, croutes, et une déformation du bout des oreilles qui peut facilement tourner au cancer. Et comme ça lui fait bien mal (elle se gratte tout le temps et se retourne pour mordre la main qui la caresse), j'ai décidé l'autre jour qu'il était temps pour une otectomie bilatérale. Traduction: on coupe le bout des oreilles. Allez, je vous met une photo avant/après (mais il y a encore les fils et la tête est tondue, alors il ne faut pas avoir peur):

 

 

 

 

 

                Elle est jolie non? Ca lui fait un peu une tête de fouine maintenant...  Allez, on l'aime bien quand même notre mycose. Même si elle se retourne encore par moment pour mordre la main qui la caresse, mais elle le fait quand même moins souvent. Et puis elle vient chercher les calins maintenant. Reste qu'il faut se battre parce que j'ai entrepris d'essayer de lui mettre de la pommade dans les yeux, et oui, de ce coté là, ce n'est toujours pas génial. Mais bon, avec la gamelle de croquettes, tout est négociable. Il faut dire qu'un an après, la minette se jette tellement vite sur la gamelle, et qu'elle gobe les croquettes plus qu'elle ne les mange, qu'on croirait qu'elle va manger le plastique avec. Tout ça, avec en plus une si belle voix mélodieuse, on peut dire qu'elle est unique notre Mycose, et que personne n'est là dans le quartier pour nous l'envier. Je ne pense pas qu'elle change de maison de sitôt...

 

 

 

<<<   >>>



18/08/2008
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres