vétonat

15 mai : les jolies petites minettes

              Je n'avais jamais entendu parler de Mr D. Il venait du temps de mon prédecesseur et on ne l'a plus vu depuis. Tant pis, je me suis dit qu'il avait du être déçu du changement de vétérinaire et qu'il avait changé de crémerie. Mais non, en fait Mr D. possède 5 chats, qu'il nourrit et puis c'est tout. Pas malade: pas de véto, pas de vermifuge, pas de vaccin, pas d'antiparasitaires. Malgré tout il aime bien ses 5 chats, surtout les 3 minettes, une mère et ses 2 filles. Les 3 sont très petites, certainement une nouvelle race de chats nains... et puis c'est pratique, autant la mère fait régulièrement des chatons et Mr D. est obligé de les tuer, autant les 2 filles enchainent avortement sur avortement et Mr D. n'a pas à faire la sale besogne.

 

            Et puis là, les 2 filles sont malades d'un coup. Julie a déjà soigné l'une pour coryza la semaine dernière, et puis l'autre a encore avorté mais là, elle n'a pas la forme. Je vois donc les 2 en consultation.

 

          Alors, commençons par minette N°1. 2 Kg à tout casser, maigre. Après le vermifuge de la semaine dernirère, elle a fait tout un tas de vers. Ca alors ! Et puis elle va mieux, hein, c'est pas tant la cata que la dernière fois, mais là ça traine un peu quand même. Elle mouche, les yeux coulent toujours et les ganglions mandibulaires sont surdimensionnés. Bon OK, un coryza, viral je pense, ça peut trainer un peu, surtout sur un chat peut être ... immunodéprimé ?

"Pourquoi est-elle petite la minette, elle a été dénutrie plus jeune ?"

"Ho ben non docteur, elle est née chez moi. C'est la génétique qui veut ça, la mère est pareille." Oui, oui, cette fameuse histoire de chats nains...

"C'est bien une des 2 minettes qui n'est pas stérilisée parce qu'elle avorte toute seule ?"

"Oui docteur"

           Bon, retard de croissance, ganglions, coryza qui traine, avortements, ça pue la leucose quand même... Je fais un test sanguin. Résultat au bout de 10 minutes.

 

 

             Le point en haut, c'est le témoin, celui à droite signe bien la présence du virus. J'explique à Mr D. que la minette est certainement née malade, qu'elle a de bonnes chances de le rester, que ça explique que son coryza traine, qu'on risque de se revoir régulièrement, et que le virus est contagieux aux autres chats par simple contact... Je rappelle que la leucose est une maladie grave, contagieuse, et qui se vaccine. Un chat peut rester porteur sain, mais aussi développer une immunodépression, des infections à répétition, et même des cancers type leucémies. A ce stade, elle ne se soigne pas et peut être rapidement mortelle.

 

         Minette N°2, celle là n'est pas plus grosse, c'est aussi une avorteuse, et là, elle n'est vraiment pas en forme. 40°C de température, du pus coule par la vulve, elle est déshydratée. Pas besoin de beaucoup d'examens complémentaires pour comprendre... cette fois-ci, l'avortement s'est mal passé, elle fait une infection de l'utérus. Je la mets sous perfusion avec des antibiotiques en vue de chirurgie. Bien sur, je fais un test à elle aussi.

 

10 Minutes plus tard,

 

 

            Le test leucose est positif, et ... le test FIV aussi !(c'est un test mixte, le point de droite c'est la leucose, et celui de gauche le FIV). Minette N°2 est certainement née avec la leucose avec sa soeur, et comme elle n'a pas été stérilisée, elle a été batifoler avec tous les matous du quartier pour aller attraper le sida du chat. Super ! Je rappelle que le FIV est un virus de la même famille que notre sida à nous, qu'il s'attrape entre chats par voie sexuelle, morsures et griffures, qu'il n'existe aucun vaccin, et que le seul moyen de protection est la stérilisation des chats. Le virus, comme le notre, peut rester inaperçu pendant des années avant de provoquer une immunodépression et entrainer des infections à répétition et à terme la mort du chat.

 

          Bilan: 2 chattes positives à la leucose, certainement 3 avec la maman. Une chatte FIV positive, et surement les matous qui ont fricoté avec aussi. J'ai donc opéré quand même minette N°2, de toute façon, c'était sa seule chance. Il faudra tester tous les chats de la maison, mais je ne suis pas sure qu'il y en ai un seul de sain finalement... Et le voisin qui nourrit également plusieurs chats, a également bien du soucis à se faire ! C'est quand même dommage... Un diagnostic plus précoce, un vaccin des chats sains et une stérilisation des mâles, comme des femelles, aurait permis de limiter la catastrophe. Mr D. ne réalise pas encore, mais on risque de se voir plus souvent à l'avenir... Et lui qui, après tout, n'est pas un mauvais bougre et reste motivé à faire des choses pour ses chats qu'il aime bien, risque bien de regretter son absence de 3 ans...

 

A retenir:

- Faire tester les chats que l'on adopte !

- Une jolie minette de petite taille peut effectivement ne pas avoir eu assez à manger, mais elle peut aussi être porteuse de maladies

- Les avortements à répétition chez la chatte ne sont pas une chose normale

- Il est toujours bénéfique de faire stériliser ses chats, mâles comme femelles. C'est la seule protection que l'on peut leur apporter contre le FIV qui ne se vaccine pas

- La leucose se vaccine, on peut regretter un jour très fortement de l'avoir oublié

- Penser aux chats du voisin, ils peuvent être porteurs de maladies, surtout s'ils ne sont pas stérilisés, et on peut au contraire les contaminer avec nos propres chats que l'on ne soigne pas.

- Les chats de campagne ont beau avoir la réputation d'être costauds, ils peuvent être malades aussi !

- C'est pas parce qu'on ne voit pas les vers qu'il faut s'abstenir de vermifuger

 

<<<   >>>



15/05/2009
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres